Patienter...
NOTRE HISTOIRE ...

1ère GéNéNATION (1892 - 1934)
Alexandre Brodard « de la forge » 


LE SECRET D'UN ACIER BIEN TREMPÉ

1892

Alexandre Brodard faisait partie d'une lignée ancestrale de forgerons réputés.
Né à La Roche en 1861, il mourra a 93 ans dans ce même village. Son épouse Marie lui donna cinq enfants dont Alphonse, qui apprendra le métier de forgeron, et le transmettra à son tour a ses fils Charly et Gabriel.

LA FORGE D'EN-BAS

Au tournant du XX° siècle, on comptait plusieurs forges a La Roche. Après avoir appris le métier a la forge d'En-Haut à la Serbache avec son père Xavier, Alexandre, l'aîné d'une fratrie de cinq acheta une maison au centre du village. Elle devint la forge d’En-Bas où il s’établit avec sa famille en 1892.

Alexandre Brodard
LA FORGE D'EN BAS
FACTURE DE 1922

UN SECRET DE FAMILLE

Leur réputation s'est forgée grâce a un savoir-faire transmis de génération en génération.
Les grandes pièces comme les pioches ou les cercles de roues se frappaient a deux, en rythme. Pour obtenir un bon acier, un bon tranchant, il fallait éliminer un maximum d’impuretés en tapant longtemps sur le fer. Dix heures de travail pour une hache!

La dernière étape, le trempage, était très importante. Refroidie puis chauffée à nouveau, la pièce était plongée dans le
liquide de trempage, un secret de famille qu’Alexandre avait noté: un mélange de graisse (de chamois et de chèvre) et d’huile. À ce mélange étaient ajoutées
des pépites d'or achetées a la droguerie Lapp a Fribourg!
Une fois fabriqué, ce savant mélange pouvait être utilisé durant plusieurs années.

Grâce a ce secret, les couleurs qui apparaissaient lors de la trempe étaient bien plus nettes et permettaient de plonger les pièces dans l'eau au meilleur moment.

Les haches étaient marquées avec le prénom et le nom du forgeron. La marque était posée à chaud avant la dernière étape de trempe. C'est ainsi qu’on pouvait reconnaître un outil d'Alexandre Brodard.

 

2ème GéNéNATION (1935 - 1950)

Alphonse Brodard

1935 - LA SOUDURE FAIT SON APPARITION

 

Alphonse Brodard

INNOVATIONS

Bien qu’étant, par sa nature, plus intellectuel que manuel, Alphonse, le fils d'Alexandre, perpétue malgré tout la tradition familiale et reprend l'entreprise de son père.
La forge d'En-Bas est alors un antre sombre éclairé par des fenêtres hautes donnant sur la route cantonale Fribourg - Bulle.
Alphonse dote l'entreprise de nouvelles installations, entre autres, de la soudure autogène et électrique.
Durant sa vie, Alphonse n’a guère quitté son village natal, si ce n'est pour accomplir ses obligations militaires et pour quelques voyages, lorsque tous ses enfants ont été « casés ».

Alphonse, Eugénie et leurs huit enfants (1947) Charly, tout à gauche et Gabriel, 2ème depuis la droite
LA FORGE (maison de droite)

CERCLAGE DES ROUES DE CHARS

Plusieurs fois durant l'année, Alphonse cerclait des roues de chars qui étaient fabriquées par les deux charrons du village: Marc et Casimir.
Un chauffait le bandage de fer dans deux foyers juxtaposés. Quand le cercle était rouge, on le transportait dehors ou étaient placées les roues en bois. Dès que le fer rougi touchait le bois, des jets de feu jaillissaient et le forgeron s'activait alors à faire glisser le cercle autour des jantes à l'aide d'un marteau.

Quand le cercle avait enfin pris place, la roue fumante était précipitée dans un étroit réservoir d'eau froide. En se refroidissant, dans un concert de couinements et de sifflets aigus, le fer resserrait l’ensemble des rayons de la roue. L’eau avait eu raison du feu!

 

3ème GéNéNATION (1951 - 1990)

Charles (dit Charly) et Gabriel Brodard

DE LA FORGE à LA PORTE

 

GABRIEL ET CHARLY CERCLANT UNE ROUE DE CHAR
FICHE DE TRAVAIL (1967)

1951 - DE FORGERONS A  SERRURIERS

Charles et Gabriel, fils d'Alphonse, qui ont fait leurs apprentissages de forgerons et maréchaux-ferrants, développent encore l'entreprise dès 1951. Comme les besoins changent et que la mécanisation agricole impose d’autres choix, ils complètent leur formation et obtiennent le certificat fédéral de serruriers.

VÉHICULE DE MONTAGE

1955 - NOUVEAU ATELIERS ET SPÉCIALISATION DANS LES PORTES DE GARAGE

Gabriel et Charles s’associent sous la raison sociale de Brodard Frères.
Ils construisent deux ateliers spacieux et se spécialisent dans la fabrication de portes de garages, rampes d'escaliers, balustrades pour ponts, et autres travaux de serrurerie.


1979 - GABRIEL SE CONSACRE à D’AUTRE Activités, CHARLY REPREND L’ENTREPRISE

Gabriel décide de se consacrer à d'autres activités et, des lors, Charles (plus connu sous le nom de « Charly de la forge » ) reprend seul les rênes de la PME qui sera désormais inscrite au Registre du Commerce sous la raison sociale Charles Brodard SA.

 

4ème GéNéNATION (1991 -    )

Philippe et Eric Brodard


ADAPTER L’OUTIL DE PRODUCTION

Eric et Philippe Brodard

1991 - REPRISE DE L'ENTREPRISE

Les deux fils de Charles: Philippe, titulaire de la maîtrise fédérale de serrurier, ainsi qu'Éric, en possession du certificat fédéral de mécanicien sur machines agricoles complété par celui de dessinateur serrurier-constructeur, s'associent pour reprendre l’entreprise en 1991.

Les techniques de construction évoluent de plus en plus vite. Les demandes des architectes et des maîtres d’œuvre deviennent de plus en plus exigeantes. La porte à contrepoids qui fit la renommée de l'entreprise pendant plus de 40 ans disparaît peu a peu pour laisser sa place a d'autres systèmes plus modernes et plus adaptés aux nouvelles exigences tels que les portes sectionnelles, les portes basculantes à ressorts, etc.

La démocratisation des motorisations qui hier n'était accessible qu”à une clientèle aisée, permet aujourd’hui à tout un chacun d'ouvrir sa porte sans avoir à sortir de sa voiture.


1995 - NOUVEAUX ATELIERS ET BUREAUX

L’entreprise s'agrandit et inaugure de nouveaux ateliers et bureaux.


2000 - PLANIFICATION D'UNE NOUVELLE HALLE

En automne 2000, la nécessité d'agrandir se fait à nouveau ressentir, l'étude d'une nouvelle halle, qui permettra de regrouper tous les secteurs d’activité sous le même toit, est entreprise. Les travaux de construction commencent en août 2001.


2002 - EMMENAGEMENT DANS LEs NouvEAux LocAux

1°' mars 2002, l'entreprise emménage dans des locaux flambant neufs, change de raison sociale, et devient Portes Brodard SA.
En décembre, l’entreprise obtient la certification ISO-9001.

De nouveaux types de portes font leur apparition: toute une gamme de portes voit le jour. Le programme de portes Hörmann ne cesse de s'élargir et de s'améliorer. Les commandes électroniques deviennent de plus en plus compliquées et exigent une formation continue des monteurs.

L'effectif de l'entreprise suit une courbe ascendante et régulière. L'entrée en vigueur des nouvelles normes de sécurité européennes 13241-1 ainsi que les exigences toujours plus élevées des clients obligent chaque jour les responsables a se remettre en question. Et c'est grâce a une équipe soudée et motivée que l'entreprise est a même de relever ces défis.


2007 - OUVERTURE D'UNE SUCCURSALE VAUDOISE

Philippe et Éric constatent que leurs locaux, sans être à saturation, sont bien pleins. L'ouverture en juin 2007 d'un bureau de vente et d’une exposition à St-Légier ainsi que l'engagement d'un vendeur laissent augurer d'une augmentation du volume des affaires.


2008 - AGRANDISSEMENT DES LOCAUX

Pour relever ce défi, l'achat du terrain jouxtant l'atelier est effectué et un projet d'agrandissement est approuvé. Les travaux des ateliers se terminent fin 2008.


2009 - Importantes rénovations

Pour faire face a l'augmentation constante des activités, d’importantes réorganisations sont effectuées avec l’aide d'experts de la plate-forme pour l'innovation Platinn.
L’organisation est remaniée en assurant une meilleure répartition des tâches et, à cette occasion, un poste de planificateur est créé pour gérer les innombrables interventions.


2011 - DE ST-LEGIER A PUIDOUX

Déménagement du bureau de vente et de l'exposition de St-Légier à Puidoux. Ces nouveaux locaux offrent à la succursale plus de confort et un dépôt permettant le stockage des installations prévues sur la région lémanique.


2012 - NOUVEL AGRANDISSEMENT

Portes-Brodard agrandit la surface de ses bureaux et un atelier pour le débitage des tôles est créé.


2014 - Recherche ET Développement

L’engagement d’un responsable de sécurité permet a l'entreprise de mettre en place toute une série de protocoles de contrôle et de test dans le but constant d'améliorer la qualité des produits fabriqués et livrés.
Parallèlement, une structure est mise en place pour gérer le parc et les applications informatiques, la recherche et développement ainsi que la mise en œuvre d'un logiciel de planification des ressources (ERP).

 

5ème GéNéNATION (2016 -    )

Cédric et David Brodard


LA TRADITION SE POURSUIT

Cédric et David Brodard
CEDRIC SUR LA BANQUISE AU GROENLAND

cÉDRic BRoDARD

Après avoir obtenu en 2010 son CFC de constructeur métallique dans une entreprise fribourgeoise, Cédric, fils de Philippe part travailler à Kirchberg (BE) et complète sa formation, à Berne, par un CFC de dessinateur en construction métallique.

Il reste en suisse alémanique jusqu'à la fin 2013 en tant que responsable de projets dans le domaine de la façade métallique.

Par la suite, il travaille trois ans dans une entreprise lausannoise, spécialisée dans les portes industrielles et systèmes pour hangars d'avions. Dans cette entreprise, il gérera de bout en bout les réalisations, de la prospection jusqu'au contrôle des coûts.

En 2016, il complète ses compétences professionnelles par une formation d'une année (en cours d'emploi) en marketing et communication puis, l'année suivante, par un cursus universitaire en gestion d'entreprise (formation à distance de l'université Téluq, Montréal).

À partir du 1°' mai 2017, il intègre l'entreprise familiale dans laquelle il œuvre comme calculateur et chef de projet.

 

DAVID BRODARD

David, fils d'Éric, suit également une formation dans la construction métallique et obtient son CFC en 2013 dans une entreprise bulloise.

Après avoir travaillé dans cette entreprise et avoir effectué son école de recrue, il rejoint, en octobre 2014, l'entreprise Hörmann basée à Oensingen où il effectue un stage de deux ans dans le domaine des portes privées et industrielles. Durant sa formation, il passe par les principaux départements: offres, vente, planification, service après-vente ainsi que la gestion complète d'un projet (chef projet).

Ce séjour de deux ans en terres alémaniques lui permet d'autre part d'enrichir et de perfectionner son allemand.


2016 - DEBuTs DANs L'Entreprisse Familiale

David rejoint l'entreprise en tant que responsable du service après-vente. Il est chargé de planifier les interventions selon leur degré d'urgence et de conseiller et dépanner les clients par téléphone. En outre, il s'occupe des divers travaux qu’implique une intervention du service après-vente (offres, commandes, planification, facturation, etc.).

Il a également la responsabilité d'organiser le travail des différentes équipes de montage (6 monteurs a plein temps). En parallèle, il parfait sa formation dans le but d'obtenir un brevet fédéral de spécialiste en gestion de PME.

Comme son cousin Cédric, David est passionné de ski-alpinisme et compte, dans cette discipline, de nombreux podiums aussi bien en Suisse qu'à l'étranger.

 

DAVID SUR LES CRÊTES
  1. Maison mère
    1634 La Roche
    +41 26 413 93 00

    Succursale
    1070 Puidoux
    +41 21 351 93 00

    copyright® | Portes Brodard SA | Tous droits réservés